Du rêve au projet

J’ai repensé à une phrase de Walt Disney, citée par Odile il y a quelques mois, au moment où mon  avenir professionnel était encore brumeux : 

« La différence entre un rêve et un projet, c’est une date ». 

Cela faisait quelques mois que je pensais à « faire quelque chose » de cette histoire d’Essomericq, et pourquoi pas, aller au Brésil.
Depuis que j’ai réservé mon billet d’avion pour le Brésil – le 25 août, si si je m’y suis prise à l’avance -, tout s’enchaîne vite et bien.

Je décolle le 18 septembre pour São Paulo. Puis direction l’Etat de Santa Catarina dans le Sud : Joinville, São Francisco do Sul, où vivait Essomericq, et enfin Florianópolis, avant de rentrer via São Paulo le 4 octobre. 

globe

Dans toutes ces villes, des gens m’attendent ! Des amis d’amis, des amis de la famille, ou simplement des personnes qui sont sensibles à l’histoire de Gonneville et Essomericq et qui sont prêtes à m’ouvrir leurs maisons, leurs archives, à me faire rencontrer des spécialistes du sujet, des ethnologues, des Indiens …

Je suis presque prête. J’ai même ouvert un compte Facebook !

preparatifs

Seul petit souci, je suis toujours aussi nulle en portugais.

Tchau !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s