Le Petit Prince Carijó

A São Paulo, j’ai rencontré Odeta, une Lituanienne expatriée ici avec son mari Suisse. (ceux qui connaissent Goda comprendront comment j’ai fait sa connaissance).

Odeta est charmante. Aujourd’hui, elle m’a fait découvrir un restaurant délicieux, au sous-sol d’un magasin de matériel de peinture. Elle m’a fait visiter le quartier de Vila Madalena et ses superbes fresques murales. Elle m’a initiée au « Café Lab », qui m’a permis de découvrir que, conformément à mon intuition refoulée, le café ça va très bien avec le fromage. Elle m’a emmenée à l’Institut Tomie Ohtake.

Et mercredi, Odeta et son mari m’ont invitée à dîner chez eux. Vous vous doutez bien que j’ai parlé d’Essomericq. Le repas était délicieux. Ils vivent dans une belle maison en banlieue, avec des singes et des opossums qui se promènent dans le jardin.

Odeta m’a montré sa collection de livres du Petit Prince : plusieurs dizaines d’exemplaires dans plein de langues différentes, et notamment un magnifique exemplaire en braille avec les dessins gravés. (On peut vraiment sentir le boa qui a mangé l’éléphant. )

petit prince petit prince p

Ce n’est que sur le trajet du retour que j’ai compris la jolie coïncidence.
L’étymologie du nom « Essomericq » est un peu mystérieuse, mais on dit que ça viendrait de « Iça Mirim », c’est à dire le « petit chef »… un Petit Prince Carijó ?

IMG_2116IMG_2131IMG_2138IMG_2157IMG_2141IMG_2133IMG_2124

Merci Odeta !

IMG_2139
Le renard du Petit Prince ? 

Demain, je m’envole pour Joinville et São Francisco do Sul, où d’autres bonnes fées m’attendent.

3 commentaires sur “Le Petit Prince Carijó

  1. Salut Dorothee!
    C’est samedi matin ici, petit moment de relache loin du bruit et de la fureur du merveilleux monde du travail 😉
    Du coup j’en ai profité pour rattraper mon retard et j’ai lu tous tes posts ! C’est superbe et ça fait beaucoup de bien ! Merci de nous faire partager cette très chouette aventure 🙂
    Au passage, le street art est magnifique! 😉
    Bisous des grenoblois !

  2. Bonjour, Essomericq serait en fait le fils d’un chef Carijo. Le chef aurait « confié » son fils à Binot. En lui faisant promettre de le ramener après X « lunes ». Il est donc vraisemblable que son nom porte les traces de sa lignée. Mais vous en savez plus que moi. Bonne exploration!

  3. Coucou Dorothée,
    Merci de nous faire partager ces moments rares, que nous découvrons au long de tes récits.
    Passionnants.
    J’attends la suite avec impatience 🙂
    Belles découvertes !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s