Un article dans Folha de S.Paulo !

Avant de partir au Brésil, en septembre,  je n’imaginais pas l’intérêt que mon voyage pourrait susciter. Je n’imaginais pas que je serais invitée à témoigner dans des radios locales. Et encore moins que la presse nationale pourrait s’y intéresser …

L’article suivant, écrit pas Lucas Neves, est publié dans un journal national brésilien, et je suis très reconnaissante de cette publicité faite à mon voyage.

https://www1.folha.uol.com.br/ilustrada/2018/10/descendente-de-indio-alcado-a-nobreza-na-franca-refaz-passos-do-parente.shtml

En ouvrant ce blog, je pensais à ma famille et à mes amis proches, qui pourraient suivre mes pérégrinations. J’avais bien prévu la fonctionnalité de traduction dans le blog, mais c’était pour les quelques personnes que j’aurais rencontrées lors de mon voyage.

Alors pourquoi autant d’intérêt ? Pourquoi tant de gratitude de la part des Brésiliens rencontrés à Santa Catarina, alors que j’allais simplement leur rendre visite ?

Certes, je trouve moi-même que le destin d’Essomericq est extraordinaire et que ses aventures avec le marin Normand méritent d’être transmises au plus grand nombre. Mais je me dis aussi que cette histoire de racines indiennes résonne tout particulièrement, la veille du jour où le Brésil risque d’élire un homme qui dit sans complexes : « Si je devais assumer la présidence, l’Indien n’aura plus un centimètre de terre ». 

Un homme dangereux pour les Indiens, donc, mais aussi pour les femmes, pour les gays, pour les Noirs, et pour tous ceux qui ne pensent pas comme lui… Un homme dangereux pour la préservation des richesses du Brésil et de l’humanité.

 

Photo by YIFEI CHEN on Unsplash
Racines entremêlées

Un commentaire sur “Un article dans Folha de S.Paulo !

  1. Je suis en train de lire l’article à Folha De São Paulo. C’est beau, ce voyage sur vos origines. Malheureusement vous avez raison: le sujet est particulièrement actuel, à cause du moment politique brésilien. C’est dommage qu’un homme discursant de manière si violente et négative risque d’être élu Président de mon pays. Nous, toutes et tous, risquons de voir nos droits subjectifs en danger à partir de demain. Moi, femme bahiannaise, peux vous assurer – nous avons peur.
    —-
    Bonne chance dans vos découvertes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s