Saudade

Bien rentrée à Paris, et heureuse de retrouver ma famille.

Je pense avec nostalgie déjà au Brésil, plein d’énergies et de contrastes. Mon voyage a été formidable, particulièrement grâce à vous, Brésiliens de nationalité ou de coeur :

A São Paulo, Leyla, Odeta et Martin, Yves,

A Joinville, Alessandra, Nadja et « le mari de Nadja », Vilas, Rosemari, Fernando,

A São Francisco do Sul, Daia, Joaquin et le reste de la famille, Dani et ses parents, Andrea et ses amis et prof rencontrés aux cafés, Jamille, ses parents, les voisins de la petite place des amis, Sared, Carlos, les Indiens Adriano, Roberto, Ronaldo, Armandinha, et leurs familles, le pêcheur et les élus de Barrio do Sul,

A Florianópolis, Miriam qui m’a fait découvrir son île magnifique, sa tante, et Jean-Victor (et ses histoires de narcotrafic).

Merci à tous, ainsi, qu’à toutes les bonnes personnes qui m’ont logée, celles qui m’ont nourrie délicieusement, et celles qui m’ont conduite en toute sécurité (particulièrement Nei, qui évite un vélo qui double un camion sur l’autoroute), et toutes celles qui m’ont accueillie avec les bras et le coeur grand ouverts, et se sont intéressées à mon histoire.

Merci aux aux enseignants de Sao Francisco, qui transmettront l’histoire de leur île, et aux enfants des écoles qui j’espère n’oublieront pas l’histoire d’Essomericq mon arrière arrière etc… grand père, et qui n’oublieront pas non plus l’intérêt de parler une langue étrangère et d’être curieux sur le monde.

Denier petit mot sur le Brésil – pour tous ceux qui votent demain :

#EleNão

Merci aussi à vous tous qui m’avez suivie ici, et envoyé des commentaires et messages chaleureux et encourageants.

Ce blog ne s’arrête pas,  mais il sera alimenté moins régulièrement. Pour ne pas rater les prochains articles, vous pouvez vous abonner en laissant votre adresse mail derrière le bouton bleu (il faut ensuite confirmer l’abonnement via un lien reçu dans votre boîte mail)

Mon voyage va maintenant continuer autrement.

Essomericq a passé l’essentiel de sa vie en Normandie et je dois maintenant aller chercher des traces dans cette belle région.
Après le Brésil, les épreuves de la traversée de l’océan, … maintenant la Normandie : est-ce homérique ?

(Didier, tu l’as ?)
(pour ceux qui utilisent la traduction en ligne, il y a un super jeu de mot)

IMG_2622
Baie de Babitonga, vue du belvédère de Joinville
IMG_2625
Forêt 1
IMG_2627
Forêt 2
IMG_3045
Forêt 3 (et port de Sao Francisco)

ã

IMG_2954 (1)
Chez Binot
IMG_2364
Poisson, manioc
IMG_2425
Poésie en libre service
IMG_3425
Printemps
IMG_3457
São Paulo (extrait)
IMG_3230
Florianopolis
IMG_3226
Elles sont belles, mes Havaianas !

A bientôt !

2 commentaires sur “Saudade

  1. Muito bela essa história
    Já a conhecia anteriormente e só hoje encontrei esse blog . fascinante essa história do menino que deixou seu povo e foi viver na França e jamais retornou. encontrei algo a respeito dessa viagem no livro náufragos e traficantes degradados do Sr Eduardo Bueno
    Abraço

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s